Scènes de rue

Ni hao,

Chengdu, dimanche matin. Nous sommes attablés chez Rosa Cake, en train de savourer des pâtisseries pour le petit déjeuner, assis sur la mini terrasse du café. Le temps pour nous d’appréhender, sentir, apprécier la vie chinoise en ce dimanche matin.
Un petit marché aux légumes s’organise dans la ruelle d’en face, les voitures et les gens défilent: le petit garçon qui apprend à faire du patin à roulette, la dame qui tricote en marchant et qui s’est fait un chignon avec ses aiguilles double-pointes, le monsieur qui se rase au volant de sa grosse voiture, les filles qui passent à pied en se protégeant du soleil avec d’élégants parapluies, le passage ininterrompu de vélos, scooters électriques et taxis qui klaxonnent, les trois petits vieux qui nous demandent en souriant « Germany? », les taxis verts qui klaxonnent, les employés du garage d’en face qui poutzent les autos, les marchands ambulants au volant de leur triporteur, les taxis qui klaxonnent, le vendeur de chaussettes qui passe avec son stand à roulettes, Benjamin et Emile qui rentrent de chez le coiffeur, les taxis qui klaxonnent…

Caroline

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités