Des trucs de fous furieux, sauf un …

Ciao les mecs – c’est Emile,

Lundi, on a fait plein de trucs de fous – bon, à part le premier truc: l’histoire du village enseveli. Ça, c’était nul de chez nul, mais quand même impressionnant car 120 personnes sont mortes en 1886 lors de l’éruption du Tarawenana et de l’explosion du lac d’à côté.

Après c’est devenu bien. Nous sommes allés dans un parc où il y avait des geysers qui crachaient de l’eau très chaude très haut. Puis il y avait ces gars qui faisaient le Haka. Ils ont une longue langue. Wouahhrrr! On a aussi vu des kiwis – pas les fruits mais les oiseaux. Je pense que ce sont les animaux les plus rigolos au monde même si les koalas seront rigolos aussi. Ils ont un long bec très pointu et dorment 20h par jour.

Après, c’était trop bien. On a commencé par les boules géantes de chez Zorb. Tu t’installes dans une boule d’au moins 4m – 3m en plastique et tu dévales une pente de 200m. Trop nul: j’étais trop petit pour faire la version où t’es attaché. Mon papa l’a fait. Il a été bien secoué. Il a dit que c’était « pas mal, sans plus ». Bof.

Alors nous sommes partis pour un truc mieux: le SkyDive. Tu t’assieds à côté de maman et Violette dans une sorte de balançoire. Un câble te tire très haut. Puis le câble te lâche et tu vas très très vite. C’était bien, même si Violette n’a pas trop aimé.

Pis nous avons encore fait des parcours de luge sur route. J’ai pas trop compris comment avancer et ne pas freiner. C’était cool. Et t’étais même pas attaché. J’ai fait une descente avec mon papa, on a mis 1mn à maman et Violette. En remontant sur ce télésiège qui n’avançait pas du tout vite, j’ai vu 4 lapins – mon 2ème animal préféré – 1 casque, 2 chaussures et une belle vue sur le lac.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On est passé au McDo. Trop classe. Puis au spa.

Avant de se coucher dans le Jucy, sur un parking au bord d’un lac, mon papa m’a dit qu’on avait bien « pété la tune aujourd’hui ». Je ne sais pas ce que ça veut dire mais j’aime bien « péter la tune ».

Ciao les mecs, et ciao les filles. Emile

Publicités