Tangalle

Salut les copines,
Salut les copains,

Nous sommes partis d’Unawatuna en voiture avec un chauffeur sympa qui ressemblait à Zlatan. Il nous a conduit à Tangalle chez Séverine qui est Suisse.

Sur le chemin, nous nous sommes arrêtés dans un refuge de tortues; chez des gens qui aident les tortues. Ils récupèrent les œufs pondus par les mamans tortues sur la plage et ensuite ils nourrissent les bébés tortues pendant quelques semaines avant de les remettre dans l’océan. Les tortues font beaucoup d’oeufs (entre 100 et 250), mais pas souvent. Quand elles ont 30 ans, elles cherchent un copain pour faire l’amour et avoir des œufs. 5 ans plus tard, elles recommencent. Il y avait aussi une grosse tortue qui avait une nageoire en moins, coupée par l’hélice d’un bateau. La pauvre ne pouvait plus plonger. Moi, maintenant, je plonge sans mon masque.

Zlatan nous a également arrêtés dans un jardin d’herbes aromatiques. C’est surtout maman et papa qui ont écouté le monsieur. Le monsieur voulait mettre de la crème sur les jambes de papa pour montrer qu’en 6mn, les poils tombaient. Mon papa a dit non. Moi, j’ai pris une noix de coco qu’on a ouverte ensuite au bungalow de Séverine. Emile, lui, a eu une araignée sur la tête, mais pas longtemps, juste 5mn.

Encore un petit stop pour prendre en photo des pêcheurs qui s’installent sur des piquets de bois pour faire semblant de pêcher et encaisser des petits sous pour la photo.

Zlatan, encore lui, nous a ensuite emmenés dans un temple en bande dessinée. Il y avait des dessins partout. Un monsieur nous a dit que les dessins racontaient la vie de Bouddha. C’était beau et comme un labyrinthe. Un Bouddha géant est venu s’asseoir en dessus du temple BD.

Chez Séverine, aux Bungalows Patini, nous avons retrouvé Maxine, Charlène, Romane, Laure et Sylvain – les amis de mamans que nous avons déjà rencontrés par hasard à Colombof. On a pu jouer. C’était chouette. Il y avait de très grosses vagues dans l’océan. Nous avons fait attention.

Fin. Bisous. Fin. Violette. Fin.

Publicités