Mes premiers pas dans la vraie Chine

Salut les copines et les copains,

Pour venir dans la vraie Chine, nous sommes venus en train de nuit, et j’ai super mal dormi, même si j’ai eu de la peine à me réveiller.

Je vais vous parler de Yangshuo, où il y a beaucoup de Chinois. Nous sommes ici parce qu’il y a les montagnes en dents de dragons [pics karstiques]. L’hôtel est chouette – il y a des crêpes au petit déjeuner. Et aussi des gens qui viennent nous vendre des cartes postales. Il y a aussi des « guides » qui nous abordent.

Le premier jour, nous sommes partis à vélo avec une dame qui s’appelait Anna, comme dans Anna et Elsa (« Je voudrais un bonhomme de neige. Oh stp un bonhomme de neige. ») Je n’ai pas beaucoup pédalé parce que maman pédalait pour moi. Ensuite nous avons fait un tour en bateau bambou avec les rameurs les plus lents de la galaxie. Tout le monde nous a dépassé. Le rameur d’Emile et papa était saoul – c’était le « Bombé » du village. Et le nôtre fumait trop la cigarette. Ça a duré au moins 6h [en réalité 2h].

Le lendemain, nous étions avec Lucy en toto-moto [tuk tuk chinois]. Ça n’avançait pas du tout, comme les bateaux-escargots, mais les paysages étaient aussi jolis. Certaines montagnes avaient une forme de toblerone. On est allé dans des villages paysans qui étaient bien même s’ils n’avaient pas grand-chose. Ils envoient les mamies chercher de l’eau au puits et ça ne sent pas toujours bon. Puis nous sommes allés dans un drôle de musée où on voyait des gens faire des danses. Nous étions avec des touristes chinois qui nous prenaient pour des stars de Starmania … et qui nous prenaient en photo. J’aime pas trop faire la star de Starmania – ou juste un petit peu quand même.

« Quand on arrive en ville », on va se reposer chez les poissons embrasseurs [kissing fish spa]. Tu trempes tes pieds dans un aquarium et des petits poissons viennent te faire des chatouilles en mangeant les peaux mortes de tes pieds. Ça fait très bizarre.

Biz. Biz. Violette. Fin. Fin. Fin. Fin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités